Minage de Bitcoin : découverte

Minage de Bitcoin : découverte

Pour ceux qui l’ignorent encore, aucune banque centrale n’émet du Bitcoin comme c’est le cas avec les billets cash. Il s’agit d’une devise électronique produite par des ordinateurs spécifiques appartenant au même réseau Bitcoin et qui sont rémunérés en contre partie d’un service. Leur principale activité est ainsi de garantir le bon déroulement des échanges. Ce qu’on appelle plus communément par « minage de Bitcoin ».

Bon à savoir

Avant d’approfondir le système, il faut d’abord savoir que les utilisateurs du bitcoin ne sont pas obligés de faire du minage. Cette forme de commerce est effectivement très compétitive, mais certains utilisateurs font du minage juste pour le plaisir. A défaut de faire partie de cette catégorie minime, il est très important de trouver un moyen efficace de fructifier son bitcoin. A défaut de vouloir acheter tout le matériel nécessaire soi-même, il est aussi d’usage d’acquérir un contrat de minage.

Comment ça marche ?

Faire du minage du Bitcoin revient à mettre à disposition des ressources techniques au réseau « Bitcoin » et contrôler les transactions entre des millions d’utilisateurs à travers le monde. Lorsqu’un utilisateur transfère des Bitcoins à un autre, le réseau vérifie la transaction et l’enregistre dans la « chaîne de blocs ». Chaque utilisateur transfère de l’argent sur le réseau depuis son compte personnel (un compte bancaire ou un portefeuille électronique) qu’on appelle « adresse ».

La chaîne de blocs

Une suite de transactions qui se déroulent sur une période de temps précise constitue un bloc. Plusieurs blocs placés à la suite forment ensuite la chaîne de blocs. Un simple lien permet ensuite à l’utilisateur de visualiser toutes les transactions qui ont lieu avec un compte. Il s’agit d’un système de mémorisation très facile à manier qui plait actuellement à de nombreuses organisations bancaires.

Bien évidemment, plus le nombre de transactions réalisées est important, plus la chaîne de blocs s’élargit. Grâce à un graphique de représentation de l’évolution des transactions réalisées sur un compte, l’utilisateur peut consulter plus facilement l’historique de chacune d’elles.

Vérification de la chaîne de blocs

Pour les utilisateurs qui mettent leur matériel à disposition afin de vérifier la chaîne de bloc, il suffit d’installer un logiciel qui se charge d’assurer le bon fonctionnement de celle-ci. Le principe est simple : lorsqu’un bloc est créé, les mineurs le vérifient pour ensuite le convertir en un « hash ». Ce dernier est ensuite relié au bloc puis intégré dans la chaîne de blocs. Le hash est aussi calculé sur la base du hash du bloc qui le précède.

La rémunération des mineurs

Le mineur sera essentiellement rémunéré en fonction du nombre de « hash » qu’il produit. Un hash rapporte 25 Bitcoins qui vont ensuite s’ajouter à la masse de Bitcoins existante, ce qui va accroître de façon rapide la masse en circulation. A ce prix, un mineur indépendant a moins de chance de remporter davantage que les « coopératives » (mining pools). Cette association de mineurs fonctionne avec un système de partage de gains à chaque validation réalisée.

bitcoin-decouverte-minage